Post Pic
 

PRISE DE CONSCIENCE


 

Cher(e)s ami(e)s,

A l’occasion de la nouvelle soirée FÉLIB pour l’an 2019, permettez-moi de partager avec vous un témoignage et un cri de cœur: Un témoignage qui a été «adressé» à nous tous, par un citoyen qui a mis terme à sa propre vie, en signe de protestation contre l’injustice qui s’abattait sur sa famille… Et un cri de cœur – le mien, le vôtre – face à cette tragédie humaine!

Notre concitoyen libanais, Georges Z., s’est immolé devant l’école de ses enfants, dans un geste de contestation de son incapacité de payer les frais de scolarité de ses enfants. A l’instar de toutes les familles libanaises, il prenait bien soin de leur fournir la meilleure éducation possible dans l’école privée de sa région. Le coût était déjà exorbitant et hors de sa portée, et devenait de plus en plus intenable, jusqu’au jour fatidique. M. Z. se battait autant qu’il pouvait, contre la misère, se scarifiait au quotidien pour le bien de ses enfants, mais n’a pas pu tolérer l’injustice sociale mêlée à l’humiliation. Malheureusement, l’indignation face à cette laide réalité, n’a duré que l’espace de quelques jours, après lesquels l’oubli public a avalé l’élan de solidarité qui devait traiter de l’origine du mal qui a coûté à M. Z. sa vie, en sorte surtout d’éviter d’autres tragédies pareilles à venir!

Nous sommes tous des mères et des pères de familles. Nous travaillons tous d’arrache-pied pour assurer le bien-être de nos enfants. L’objectif le plus important qui nous tient tous à cœur, c’est de les munir des meilleurs outils et de leur fournir la meilleure éducation qui soit. Pour cela, et au fond de nous-mêmes, nous devrions prendre conscience que chacun de nous – ou un membre de la famille – aurait pu être un autre Georges Z.! Sauf que nous tous, nous avions eu la chance de poursuivre la réalisation de nos objectifs en matière de carrière, de fortune, de vie aisée ou de simple confort. Mais n’est-il pas temps de nous prendre une petite pause pour nous poser une grande question? L’interrogation qui nous interpelle tous, est aussi simple que grave: Allons-nous admettre notre inaction face à la tragédie de M. Z. et celle des situations pareilles? Allons-nous succomber à la nonchalance? Allons-nous prétendre à notre impuissance, voire à notre échec, surtout par manque de volonté?

Eh bien, face à un tel questionnement, l’association FÉLIB a trouvé LA réponse, SA réponse: Non au désengagement humain; non au manquement au devoir de solidarité; non à l’inaction sociétale… Et grandement oui à l’amour du prochain, à la compassion et à la générosité! Certes, FÉLIB ne peut accomplir des miracles, mais presque… En fait, c’est bien grâce à vous tous qu’elle a été capable jusqu’à maintenant, d’alléger le fardeau posé sur les épaules de beaucoup de familles éprouvées au Liban, qui ont du mal à arrondir leurs fin de mois, avant même de penser à s’acquitter des frais de scolarité de leurs enfants. A l’occasion de notre rassemblement annuel, je vous invite tous à prendre conscience de la responsabilité qui nous incombe, vis-à-vis de chaque enfant menacé d’être privé de scolarité faute de moyens financiers. Par conséquent, nous comptons sur chacune et chacun de vous, afin de contribuer à cet effort collectif. Finalement, je vous prie de ne jamais oublier que nous sommes tous des parents, et que ces enfants en besoin sont tous les nôtres!

Dr Hani Ghossoub

 

 

 

 

 

UN PETIT DON POUR DE GRANDS BESOINS


Le Liban d’avant-guerre était mondialement reconnu pour son excellence académique. Malheureusement, la guerre y a laissé dans son sillage des orphelins, des mal nantis, des laissés pour compte.

L’instruction est aujourd’hui hors de prix, hors de leur portée, synonyme de luxe.

Plusieurs n’ont tout simplement pas les moyens.
Nos enfants étant notre espoir, nos enfants étant notre relève

Comment donner à ces enfants la chance de s’instruire à nouveau ?
Comment leur permettre d’être une société d’avenir ?

Puisque une société où l’instruction n’a pas de valeur est nécessairement portée à disparaître.
Puisque l’instruction est à la base de toute évolution constructive.

 F.E.Lib  se veut – et a prouvé être – un partenaire dans la solution.

 
     

 

     
 

QUI SOMMES-NOUS ?


 F.E.Lib  est un organisme à but non lucratif, une association caritative canadienne enregistrée et portant le numéro NE 11892-6807 RR0001. Fondée en 1987, son principal objectif est la scolarisation des plus démunis.

 F.E.Lib  est reconnu par l’Agence de Revenu Canada comme un organisme de bienfaisance.

Pour de plus amples renseignements sur les bilans financiers annuels, vous pouvez consulter le site de l’Agence du Revenu Canada.

 
     

 

     
 

LA MISSION DE FELIB


Depuis sa fondation,  F.E.Lib  a encadré des centaines d’enfants en assumant une partie des frais scolaires.  F.E.Lib  les accompagne ainsi dans leur cheminement académique et leur ouvre les portes vers un avenir plus prometteur.